ACCUEIL / INFORMATIONS / PLEIADES

Les satellites PLEIADES

Les 2 satellites français Pléiades fournissent des images échantillonnées à 50 cm, dans le spectre visible et dans l'infra-rouge, bien adaptées au suivi des territoires les plus évolutifs. Ces images sont complémentaires des couvertures aériennes de l'IGN, plus détaillées mais moins fréquemment renouvelées et des couvertures d'envergure nationale, moins résolues. A la latitude de la France, si on accepte un angle de prise de vue jusqu'à 30°, tout point peut être observé tous les 2 à 3 jours ; si on accepte un angle de 20°, tout point peut être observé tous les 3 a 4 jours. L'IGN a édité un guide dont un chapitre est dédié à une description détaillée du système Pléiades.

Le rôle de l'IGN

La Délégation de Service Public (DSP) confiée à Airbus Defence and Space par le CNES en 2008 fait obligation à cette société de réserver 40% des ressources du système aux utilisateurs institutionnels et de leur assurer la fourniture de données à des conditions préférentielles, construites sur les coûts d’exploitation et de production. Les Utilisateurs Institutionnels Autorisés (UIA) doivent exploiter ces images dans l’exercice de leur mission de service public ne revêtant pas un caractère commercial. Une image (ou une ortho) acquise par un UIA1 (y compris l’IGN) devient disponible gratuitement pour tous les autres, moyennant la signature d’une licence, dite licence DSP.

Le CNES et l’IGN se sont rapprochés pour mettre en place un dispositif opérationnel de diffusion aux utilisateurs institutionnels français, d’images satellitaires couvrant le territoire national. Un accord de partenariat CNES-IGN a été signé en septembre 2012 ; il est guidé par la valorisation sur la durée de l’investissement national consenti pour le développement du système Pléiades. Cet accord vise à faciliter l’accès aux images pour les utilisateurs institutionnels et à satisfaire leurs demandes en imagerie :

  • la gestion optimisée d’un catalogue des demandes de programmation formulées par l’ensemble des institutionnels français auprès de Airbus Defence and Space,
  • le suivi de la bonne exécution des commandes de programmation du satellite et de production des images brutes par Airbus Defence and Space,
  • l’ortho-rectification (par l’IGN) de ces images pour les rendre compatibles avec le RGE®,
  • la diffusion des orthoimages sur le territoire national vers les acteurs publics via le Géoportail®
  • l’archivage des produits.